La radio numérique cartonne sur internet

radios numérique en franceL’OJD, l’organisme de certification qui s’occupe notamment de certifier la diffusion, la distribution et le dénombrement de la presse mais qui mesure également le trafic des sites Internet, a pour la première fois établi la certification des radios numériques (ou webradios) sur le territoire français.

C’est NRJ qui se place en première position avec ses nombreuses webradios compatibilisant plus de 33 millions de sessions actives de plus de 30 secondes. D’autres groupes s’en sortent bien également comme la plate-forme d’hébergement et de diffusion Radionomy (ABC Lounge, Hotmix Radio…), mais on retrouve également FG ou encore Radio Nova.

La plateforme d’origine belge Radionomy regroupe désormais plus de 7000 radios.
«L’auditeur classique, qui n’écoutait qu’une radio, va panacher de plus en plus son écoute entre sa radio favorite, des services “on demand” comme Spotify ou Deezer, et une offre de radios nouvelles avec des formats qu’il ne trouvait pas jusqu’ici dans le monde de la FM», dévoile le fondateur de Radionomy, Alexandre Saboundjian, concernant le futur de la radio.

Selon NRJ, les auditeurs se connecteraient à ses webradios entre 20 à 25 minutes en moyenne par jour, le plus souvent lors des transports, avec des applications sur smartphones ou tablettes tactiles.

D’après Médiamétrie, il y aurait déjà 11 % de l’audience de la radio qui passerait déjà par des supports numériques comme internet.

source : lefigaro.fr

You can leave a response, or trackback from your own site.

2 Responses to “La radio numérique cartonne sur internet”

  1. sport dit :

    la RNT quel plaisir le SON parfait du DAB+ clair et doux !!! la FM qui crachouille est as been! De bonnes surprises et du nouveau coté programmes , je reçois très bien sur Paris les radios du multiplex Paris2 (FG chic, Crooner, Euronews, Latina, Ado Voltage…) par contre le multiplex RNT paris 4 et le 7 c’est très faible (le scan automatique les ignore) ! les experts du CSA devraient prendre des cours en Allemagne, Suisse ou GB. La RNT c’est la radio numérique (déjà 26 stations de radio à Paris) simplement sur un poste DAB+ et sans abonnement à Internet. La radio sur smartphone c’est ton forfait qui crame et ta batterie qui tombe en 30 minutes…

  2. Vivianey dit :

    Pas trop d’accord avec toi « Sport » quand tu parles de forfait internet qui fond et la batterie du smartphone qui s’éteint au bout de 30 minutes quand on écoute une webradio; moi j’écoute une super webradio avec un super son qui s’appelle RadioSansPub car, d’une part, il y a des hits toute la journée et d’autre part, pas de bla-bla inutiles et souvent vulgaires; je l’écoute partout, dans ma voiture,au bureau ou chez moi et c’est pas pour autant que mon forfait fond à vue d’oeil ! tu dois avoir un forfait internet d’un autre âge. et puis si c’est pour écouter les radios de la RNT (ex FM)avec de la pub toutes les 10 minutes, çà ne m’intéresse plus depuis longtemps; à mon avis c’est plutôt les radios par internet qui vont dominer le terrain d’ici quelques temps. On en reparle si tu veux d’ici un an ou 2 !

Leave a Reply

*