radio

La RNT n’est pas abandonnée, la norme DAB+ vient d’être adoptée

RNT_logoAprès de longs mois sans nouvelles, la Radio Numérique Terrestre (RNT) revient finalement alors que l’on pensait qu’elle était désormais complètement abandonnée après le désintérêt du gouvernement qui ne voulait pas que les radios publiques concernant le groupe Radio France en face partie.

La majorité des plus grands groupes de radio privés ayant déjà négligé la RNT (Lagardère, RTL, NRJ et NextradioTV), elle se voyait alors gravement menacée par l’absence de Radio France. Les seuls véritables soutient de la RNT étant au final des stations indépendantes comme FG ou bien Radio Nova.

Cependant, c’est finalement l’adoption d’une norme qui vient de relancer la potentielle future diffusion de la RNT à l’échelle nationale en France. Lire plus »

Europe 1 Sport bientôt vendue à Michel Moulin ?

europe1Europe 1 cherche à vendre sa radio francilienne dédiée à l’information sportive, Europe 1 Sport. Les négociations avancent et le nom du repreneur se précise, selon Les Echos.

Europe 1 serait entré en “négociation avancée” avec Michel Moulin, propriétaire de l’hebdomadaire 10 Sport. Celui-ci vient déjà d’investir dans la radio numérique, en s’associant à Goom Radio pour lancer 10 Radio, exclusivement consacrée au sport et diffusée sur Internet.

Selon le quotidien économique, les négociations, bien que compliquées, devraient aboutir prochainement. Le prix de vente devrait être, au final, bien inférieur aux 5 millions d’euros d’abord demandés par Europe 1.

source : nouvelobs.com

Lancement de 10 Radio, web radio sport pour les jeunes

radio groom radioLe président de l’hebdomadaire 10 Sport, Michel Moulin, lance officiellement, ce mardi 26 janvier à 20h00, 10 Radio, une web radio d’information sportive visant les 15-35 ans, accessible depuis les sites de 10 Sport, de Goom Radio son partenaire, ainsi que depuis les téléphones 3G.

Cette web radio, créée avec Goom Radio – un bouquet d’une trentaine de radios numériques -, a pour ambition de rassembler “très rapidement quelques centaines de milliers d’auditeurs par mois”, a indiqué à l’AFP Roberto Ciurleo, cofondateur et président de Goom Radio.

“Dans tous ces codes, habillage, animateurs, journalistes, cette radio correspond aux codes des moins de 35 ans”, relève-t-il ajoutant que Michel Moulin et lui étaient partis d’un double constat. Le premier est que la moyenne d’âge des auditeurs d’émissions sportives sur les stations généralistes va de 57 à 64 ans. Deuxième constat: ces antennes privilégient le foot au détriment des autres sports.

Lire plus »

La SNCF lance sa propre radio numérique !

sncf-radio_logoLe PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, annonce sur le site le Parisien le lancement d’une « radio numérique d’information sur le trafic des trains ».

Guillaume Pepy explique que sur la fréquence numérique de la radio SNCF, les auditeurs pourront écouter sur leur téléphone mobile ou leur ordinateur ( donc pour le moment via internet ) toutes les quinze minutes un flash info trafic concernant leur région grâce à un système de géolocalisation

Il y aura au total 21 flashs trafic de diffusés simultanément pour chaque région française.

Pour écouter c’est par ici : Radio SNCF

La radio numérique terrestre en suspens en raison de son coût

Les premiers tests, prévus pour décembre, ont été suspendus, car les principales radios privées et un rapport de Marc Tessier remis au Premier ministre l’ont remise en cause.

Le lancement de la RNT est inscrit dans la loi de 2007 sur la modernisation de la diffusion audiovisuelle, mais aucune date n’est fixée.

La radio numérique terrestre offre plusieurs avantages: une meilleure couverture sur le territoire (95% du territoire contre 85% actuellement), une légère amélioration du son, la possibilité d’avoir des données associées (titre de l’auteur du morceau, sa photo, information météo, jeux…). Il sera également possible de réécouter une émission.

« La radio numérique terrestre, on y croit mais le coût économique de diffusion est trop élevé », résume Alain Weill, président de NextRadioTV, société qui détient notamment les radios RMC et BFM Radio. Les radios devront débourser entre 126 millions et 188 millions supplémentaires par an, selon le rapport Tessier. Pour Alain Weill, l’utilisation d’une autre norme que celle choisie (T-DMB) permettrait de réduire sensiblement les coûts. Le Syndicat interprofessionnel des Radios et Télévisions Indépendantes (Sirti), qui représente 133 radios locales, régionales et thématiques indépendantes, propose de réduire les coûts de diffusion en arrêtant les grandes ondes et les ondes moyennes.

Autre argument contre la RNT: les Français refuseraient d’acheter un appareil dédié (entre 30 et 150 euros) si le nombre de stations supplémentaires n’était pas important. Les détracteurs pointent ainsi du doigt le fait que les Franciliens n’auront pas davantage de stations en passant de l’analogique au numérique terrestre (45).

A l’inverse, les grandes villes de province comptent moins de 15 stations et y gagneraient, rétorquent les partisans de la RNT. Elle serait une bonne réponse aux jeunes qui se détournent de la radio analogique, selon Philippe Gault, président du Sirti.

Au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) où on croit en la « nécessité » d’une RNT, des groupes de travail ont été mis en place la semaine dernière pour régler les différends. La première réunion de l’ensemble des groupes de travail doit avoir lieu en février.

Ailleurs, seule la Corée du Sud a réussi un basculement de l’analogique au numérique. En Grande-Bretagne, dix ans après son lancement, la radio numérique terrestre n’a attiré qu’une dizaine de millions d’auditeurs.

source : France 2